FR
EN FR ES

17 – 24 juin 2018

Semaine mondiale d’action

Les communautés du monde entier nous ont bombardés d’idées sur
comment « Partager le chemin » avec les migrants et les réfugiés.
Voici quelques-unes des façons proposées par les communautés de
nous asseoir, écouter et entreprendre le voyage avec nos frères
et sœurs en déplacement.

Exprimez votre soutien aux migrants et partagez leur chemin à
travers une série de repas partagés et d’activités communautaires.
Impliquez-vous dès aujourd’hui !

Organiser ou participer à un repas partagé

Le partage d’un repas, c’est bien plus que passer quelques moments avec d’autres personnes pour manger ensemble. La nourriture est l’un des besoins essentiels de l’homme et elle est d’une importance cruciale pour chacun de nous. Mais un repas, c’est aussi un puissant moyen de réunir les personnes dans un moment de joie, de détente et de véritable communion.

Beaucoup de migrants et de réfugiés ont traversé des périodes de famine et de difficultés, ou ont été confrontés à la solitude et au rejet, plutôt qu’à un bon accueil. À travers votre organisation Caritas, vous pouvez soit participer à un repas ou repérer dans votre communauté des migrants à peine arrivés ou installés depuis longtemps à inviter à un repas partagé que vous organisez.

Rapprochez votre communauté des migrants et des réfugiés l’instant d’un repas et partagez vos histoires de vie, vos espoirs et vos rêves. Découvrez qu’au-delà de nos différences, nous sommes sur cette Terre comme une seule famille humaine.

Share a Meal Form

Autres façons de s’impliquer

  • Comment commencer: 

    Identifier les migrants dans votre communauté. Certains sont peut-être là depuis des années et gèrent une entreprise, d’autres sont des parents d’élèves, d’autres encore viennent d’arriver.

  • Conseils pratiques: 

    Vos espaces communautaires et bâtiments ecclésiastiques devraient être ouverts, avec des écriteaux clairs, si possible dans la langue des migrants. Soyez aussi accueillants que possible, en invitant les migrants et les membres de groupes ethniques minoritaires à participer à des services spéciaux. Pensez à comment gérer un centre d’accueil ou pour les enfants en bas âge.

  • Avantages: 

    Si votre communauté ne dispose pas encore d’un groupe travaillant auprès des nouveaux-venus, cela pourrait être une action à succès pour vous. Offrir des programmes d’alphabétisation des adultes, des cours de langue, ou des formations en informatique sera une démonstration de votre capacité d’accueil.

X

Boîte à outil

Posters

Utiliser ces posters pour faire passer le mot sur la Semaine mondiale d’action.

Graphique

Les logos et la graphique seront plus qu’utiles pour votre événement.

Paquet médias sociaux

Tout ce dont vous aurez besoin pour publier du contenu sur la Semaine mondiale d’action sur les médias sociaux.

Paquet information

Autres informations et documentation sur la Semaine mondiale d’action.

Montrez votre soutien en partageant un repas avec un migrant durant notre Semaine mondiale d’action.

Le partage d’un repas, c’est bien plus que passer quelques moments avec d’autres personnes pour manger ensemble. La nourriture est l’un des besoins essentiels de l’homme et elle est d’une importance cruciale pour chacun de nous. Mais un repas, c’est aussi un puissant moyen de réunir les personnes dans un moment de joie, de détente et de véritable communion.

Beaucoup de migrants et de réfugiés ont traversé des périodes de famine et de difficultés, ou ont été confrontés à la solitude et au rejet, plutôt qu’à un bon accueil. À travers votre organisation Caritas, vous pouvez soit participer à un repas ou repérer dans votre communauté des migrants à peine arrivés ou installés depuis longtemps à inviter à un repas partagé que vous organisez.

Rapprochez votre communauté des migrants et des réfugiés l’instant d’un repas et partagez vos histoires de vie, vos espoirs et vos rêves. Découvrez qu’au-delà de nos différences, nous sommes sur cette Terre comme une seule famille humaine.

Be Inspired

Être inspirés et s’impliquer

Les communautés du monde entier nous ont bombardés d’idées sur comment « Partager le chemin » avec les migrants et les réfugiés. Voici quelques-unes des façons proposées par les communautés de nous asseoir, écouter et entreprendre le voyage avec nos frères et sœurs en déplacement.

FAQs

Quel est l’objectif de la campagne « Partager le chemin » ?

Notre campagne de sensibilisation est une occasion pour renforcer les liens de notre famille humaine mondiale. Nous voulons créer davantage d’espaces et de possibilités pour que les migrants et les communautés se rencontrent. Ce faisant, et en promouvant la « culture de la rencontre » dont parle si souvent le pape François, nous cherchons à combattre les préjugés et à rendre les sociétés plus inclusives. Le pape François soutient cette campagne : il l’a lancée le 27 septembre 2017.

Qu’est-ce que la Semaine mondiale d’action de « Partager le chemin » ?

La Semaine mondiale d’action est l’un des points forts de notre campagne « Partager le chemin », qui dure deux ans au total. Les organisations Caritas et les communautés locales promouvront un grand nombre d’activités pour encourager l’apprentissage et l’action autour de l’expérience de migration, et pour comprendre en quoi nous faisons tous partie du voyage l’un de l’autre. Vous pouvez encore lire notre guide d’action.

Quand a-t-elle lieu ?

La semaine d’action va du 17 au 24 juin. Cette semaine comprend la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin.

Où se déroule-t-elle ?

Les organisations Caritas du monde entier promouvront des actions cette semaine-là. Nos organisations travaillent auprès des communautés dans plus de 160 pays.

Qui peut y prendre part ?

Ce seront les migrants et les réfugiés qui seront au cœur de notre semaine d’action. Nous invitons les communautés d’où ils partent, où ils passent et où ils se rendent pour se construire une nouvelle vie à organiser un repas commun avec eux ou des activités ensemble.

Comment puis-je y prendre part?

Contactez votre Caritas diocésaine ou nationale pour plus d’informations. Voici une liste des organisations Caritas nationales au Moyen-Orient et en Afrique du Nord , en Asie, en Afrique, en Amérique latine , en Océanie, en Amérique du Nord et en Europe.

Où puis-je obtenir des ressources pour m’aider à promouvoir la semaine mondiale d’action ?

Vous pouvez télécharger notre guide d’action ici. De nouvelles ressources seront bientôt disponibles sur cette page.

Que faire si je ne réussis pas à organiser un repas avec des migrants et des réfugiés ?

Il y a beaucoup d’autres activités à organiser et à faire ensemble, comme par exemple un service de prière ou, tout simplement, en en apprenant davantage sur pourquoi les gens émigrent et sur les mythes qui entourent la migration. Même si votre zone n’est pas concernée par la migration, vous pouvez en savoir plus et participer en ligne à travers notre site web et aussi à travers le hashtag #sharejourney.

UN MESSAGE D’ESPOIR

« Nous, à Caritas, nous souhaitons vous inviter à vous unir à nous dans un parcours de foi, d’espérance et d’amour avec les migrants. »

« L’espérance est la poussée du cœur de celui qui part […] et c’est aussi la poussée dans le cœur de celui qui accueille: le désir de se rencontrer, de se connaître, de dialoguer… L’espérance est la poussée à « partager le [chemin] », Pape François.

The Pope

Le cardinal Luis Antonio Tagle, président de Caritas, vous invite à Partager le chemin.

Caritas souhaite vous inviter à vous unir à nous dans un parcours de foi, d’espérance et d’amour avec les migrants.

Peu après sa mort, Jésus est apparu à deux disciples sur la route d’Emmaüs. Ils étaient encore remplis de crainte suite à la mort de Jésus. Et ils n’ont reconnu Jésus qu’au moment de s’asseoir pour partager un repas, quand il a rompu le pain.

Combien de fois au cours de la journée ne reconnaissons-nous pas Jésus dans les personnes qui croisent notre chemin ? Nous sommes peut-être trop occupés ou distraits, ou bien nous sommes enfermés dans la tombe de nos craintes et de nos conceptions erronées.

Partager le chemin, c’est une invitation à faire rouler les pierres qui bloquent notre cœur et notre imagination et à partager le chemin l’un de l’autre, et en particulier avec les personnes les plus vulnérables telles que les migrants.

Nul besoin de faire des choses extraordinaires ou extravagantes pour faire la différence dans la vie des personnes. De petits gestes, des gestes ordinaires, s’ils sont faits avec sincérité, à la lumière de la compréhension humaine et de la compassion, peuvent faire des miracles.

Nous espérons qu’à travers ces petites actions de compréhension et de communion, nous créerons un vague de solidarité mondiale pour faire rouler les pierres qui bloquent les individus, les communautés et parfois même des pays entiers. En mobilisant nos énergies au niveau mondial et collectif – les migrants, les réfugiés et les communautés ensemble – nous allons enflammer le monde de l’amour de Dieu.

Rejoindre la conversation durant la Semaine mondiale d’action

#sharejourney